page biographique de FRANCOIS RABELAIS (3/3)

value


FRANCOIS RABELAIS

1494 -1553

deco

musique ! musique !
uin 1536: RABELAIS assiste à Paris aux préparatifs de défense organisés par Du BELLAY contre Charles Quint.
Aout 1536: RABELAIS rencontre Etienne DOLET à LYON / Mort d'ERASME
En Février 1537 un grand banquet à Paris réunit les humanistes sous la présidence de Guillaume BUDÉ. Ils fêtent la lettre de pardon octroyée par François 1er à Etienne DOLET, coupable d'un meurtre à LYON (légitime défense, mais improuvable) du peintre COMPAING en 1536
Avril 1537: RABELAIS prend ses derniers grades (cours ?) à Montpellier,
Le 22 Mai il est reçu au doctorat et reçoit ses insignes de médecin( voir MEDECINE)
Il dissèque le cadavre d'un pendu à LYON.
Le 27 Septembre 1537 il prend part à l'assemblée solennelle de la Faculté de médecine de Montpellier. Il donne un cours d'Octobre à Mars et choisit les pronostics d'Hippocrate, dans le texte grec, et fait une leçon d'anatomie.

MEDECIN DE COUR

n Juillet 1538 RABELAIS assiste à l'entrevue d'Aigues-Mortes entre François 1er et Charles-Quint et regagne Lyon. Ce rapprochement sonne l'échec de la politique de DU BELLAY.
Trou biographique entre Juillet 1538 et 1539 (Abel LEFRANC parle de 1540)
En 1539 Il retourne en Italie à TURIN, où Guillaume du BELLAY, seigneur de Langey, frère du cardinal, est nommé gouverneur du PIÉMONT. RABELAIS y fait venir son fils naturel, (THÉODULE ?) , qui meurt à l'âge de deux ans.
A TURIN, il s'occupe de la bibliothèque de médecine, de lettres anciennes et de botanique. Il soigne Guillaume du BELLAY qui est malade.
Le 10 Janvier 1539 la mort de Guillaume du BELLAY près de ROANNE, fait perdre à RABELAIS un de ses précieux soutiens. La messe de funéraille a lieu au Mans.

L'ITALIE ENCORE

assant par LYON en 1541, RABELAIS fait préparer par son éditeur François JUSTE une nouvelle édition du PANTAGRUEL et du GARGANTUA, où il remplace "SORBONAGRE" et " SORBONICOLE" par "SOPHISTE". Mais la Sorbonne renouvelle sa condamnation.
En 1542 Etienne DOLET installé à LYON comme imprimeur fait paraître à l'insu de RABELAIS une édition du texte primitif. Les anciens amis se querellent.
Le 9 Janvier 1543 Rabelais est nommé Maître des requêtes.
Septembre1545: RABELAIS obtient un privilège du roi pour la publication du TIERS LIVRE
1546: Le TIERS LIVRE paraît chez Christian WEDEL en 1546. Il est dédié à Marguerite de NAVARRE. Mais le TIERS LIVRE est poursuivi et condamné.
Mars 1546: RABELAIS doit se réfugier à METZ où il est conseiller-médecin de la ville (cent vingt Livres par an) , et manque cruellement d'argent.
1547: RABELAIS revient à Paris.
3 Mars 1547 : Mort de François 1er. RABELAIS repart pour l'Italie avec Jean du BELLAY, nommé à la surintendance générale du royaume en Italie, maintenu comme ministre par HENRI 2. Passant par LYON, il remet à Pierre de Tours (successeur de François Juste) onze chapitres du Quart Livre, qui paraissent en 1548.
Février(ou) Mars1549: Grande fête nautique sur le Tibre, donnée par Jean Du BELLAY à ROME pour célébrer la naissance du second fils du roi, le duc d'Orléans. RABELAIS en parle dans la SCIOMACHIE, publié chez GRYPHE
1549: RABELAIS gagne à sa cause Odet de COLIGNY, cardinal de Chatillon, un des personnages influents du nouveau régime pendant le voyage qui les mènent à Rome pour le conclave en compagnie de De Guise.

LES DERNIERES ANNEES
out 1550 (le 6): Le roi Henri 2 fait délivrer à RABELAIS un privilège pour faire réimprimer ceux de ses ouvrages qui avaient été "dépravés et déguisés, et pour faire imprimer la suite "....
18 Janvier 1551: Jean Du BELLAY lui fait obtenir deux cures: Saint-Martin-de-Meudon et Saint-Christophe-de-Jambet, où il ne se rend jamais, mais dont il touche les revenus (ce qu'on appelle une sinécure).
1551: RABELAIS termine le Quart Livre.
1552: paraît la fin du Quart-Livre, voyage d'îles en îles à la fois allégoriques et réelles. Le pape est attaqué, mais par malchance, le cardinal de Tournon, est en train d'arranger les choses entre le roi et le pape. La Sorbonne sévit aussitôt (Février 1552)
Des bruits courent selon lesquels RABELAIS serait emprisonné.
9 Février1553: RABELAIS résilie ses cures et meurt à PARIS début AVRIL . Il a soixante ans
1555: Parution des "SONNETS" de Louise LABBÉ
1562: Parution de "L'Isle sonante"
1564: Parution du "cinquiesme et dernier livre"

(Publicité)
page precedentepage suivante
MONTAIGNE ET LA RENAISSANCE I LYON RENAISSANCE I ACTUALITES RENAISSANCE
I MULTIMEDIA RENAISSANCE I
Mentions Légales I Devenir Sponsor ? I Publicite I I Générique
Droits de reproduction et de diffusion reservés
© Renaissance-France.Org